Belgique : les radars-tronçons ne reconnaissent pas les plaques personnalisées !

Les plaques d’immatriculation personnalisées défrayent actuellement la chronique en Belgique. En effet, 1 an seulement après leur mise sur le marché par le gouvernement, une faille dans le système de radar-tronçons vient d’être détectée. Les véhicules équipés de plaques minéralogiques personnalisées ne sont pas inquiétés puisque les caméras du système sont incapables de les identifier.

une plaque personnalisée belge

Les plaques personnalisées font débat en Belgique / Photo : Clubitineo.net

Près de 10 000 propriétaires passés au travers des mailles du filet :

Outre les radars-tronçons, ce sont les caméras des villes et communes belges qui sont dans l’impossibilité de déchiffrer les combinaisons minéralogiques personnalisées. Une faille révélée par le Ministre de l’Intérieur belge, Jan Jambon, qui a promis de résoudre le problème dans les plus brefs délais afin de rétablir un pied d’égalité entre tous les citoyens en matière de sécurité routière.

Ainsi, on estime à 10 000 le nombre de véhicules qui n’ont pas été assujettis à des contraventions depuis le lancement des plaques personnalisées, en avril 2014. Des véhicules qui ne sont pas, en général, des petites cylindrées.

Vers un arrêt des immatriculations personnalisées ?

Pourtant, du côté du Service Public Wallonie (SPW), la porte-parole Laurence Zanchetta indique que « certaines plaques d’immatriculations personnalisées, et je dis bien certaines, ne sont pas reconnues par le système […]. Il s’agit, selon nous, d’un problème informatique au logiciel qui est fourni par la police », ajoute-t-elle. La police fédérale a confirmé : « Nous connaissons des soucis avec certaines plaques d’immatriculations personnalisées et certaines caméras. Un contact a déjà été pris avec la société privée que gère le logiciel afin de trouver une solution ».

Devant cette situation, certains acteurs de la Sécurité Routière rappellent avoir déjà fait part de leurs inquiétudes à ce sujet. La SPF Mobilité notamment : « Lors de la préparation de l’arrêté royal du 31 mars de l’année dernière, nous avions prévenu que cela pourrait perturber le travail de plusieurs parties prenantes, dont la police et les compagnies d’assurance » comme l’indique Thomas De Spiegelaere. VAB, société spécialiste de l’assistance dépannage et voyage en Belgique, estime tout simplement qu’ « il faut cesser d’octroyer des plaques d’immatriculation personnalisées tant que le problème n’est pas résolu ». Preuve que les questions autour des plaques d’immatriculation personnalisées en Belgique vont continuer de faire débat dans les semaines et mois à venir…

L’équipe de Nouvellesplaques.com

Source : 7sur7.be

Article(s) lié(s)