Hong-Kong : 1,7 millions d’euros pour obtenir le bon numéro d’immatriculation !

C’est une véritable frénésie qui anime les habitants de Hong-Kong, capables de débourser des sommes folles pour obtenir une plaque d’immatriculation avec leurs initiales et/ou chiffres porte bonheur.

photo plaque minéralogique hongkongaise

A Hong-Kong, on peut dépenser des sommes folles pour obtenir la plaque de ses rêves !

Un système d’enchères régulé pas l’État

Ainsi, depuis 2006, le Gouvernement hongkongais met aux enchères des numéros de plaques minéralogiques. Si un commerce parallèle entièrement légal s’est développé sur Internet, les habitants désireux de personnaliser leurs plaques se rendent aussi dans des salles d’enchères, tout ce qu’il y a de plus classique, pour obtenir leur précieux sésame. Le record connu à ce jour concerne le numéro d’immatriculation « 18 », acquis par un magnat de l’électronique pour la coquette somme de 1,7 millions d’euros. A titre informatif, dans la culture chinoise, le chiffre 8 est un porte-bonheur, synonyme de chance et de longévité.

Appelées « Plaques de la Fierté » dans cette région administrative de la République Populaire de Chine, ces plaques d’immatriculation sont considérées comme de véritables accessoires de mode permettant aux habitants de se différencier les uns des autres. Elles permettent également d’afficher sa richesse aux yeux des autres.

Un phénomène de société sans frontière

Cette mode n’est pas nouvelle puisqu’elle existe également dans d’autres pays comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, les Émirats Arabes Unis ou encore la Malaisie, dont nous vous avions parlé en juin 2012, pour ne citer qu’eux.

Pour reprendre l’exemple du pays du Golfe Persique que nous avons cité précédemment, si les bénéfices retirés de ces mises aux enchères sont remis à des associations caritatives, la plaque minéralogique « 1 » a été achetée pour plus de 10 millions d’euros ! Comme le dit si bien l’expression populaire, « quand on aime, on ne compte pas ! ».

L’équipe de Nouvellesplaques.com

Sourcestempsreel.nouvelobs.comlefigaro.frladepeche.fr / Crédits photo : spicee.com

Article(s) lié(s)