La plaque d’immatriculation connectée va-t-elle bientôt équiper l’Apple Car ?

Pour muscler l’équipe du « Titan Project » – développement d’une voiture connectée – mené par Apple, la firme américaine a recruté au mois d’août l’ancien directeur d’ingénierie de Reviver.

La plaque connectée Slate (Crédit photo : reviver.io)

La plaque connectée Slate (Crédit photo : reviver.io)

Spécialiste de la plaque minéralogique numérique

Cette société est la première à avoir conçu la première plaque d’immatriculation connectée, nommée « Slate ». Avec elle, il est désormais possible de repérer facilement l’emplacement de son véhicule, d’en enregistrer et contrôler l’entretien ou encore de bénéficier du paiement sans contact. Une fonction sympathique pour payer sa place de parking et franchir les gares de péage  rapidement.

Une technologie présentant de réels avantages pour le conducteur mais aussi pour l’administration, dans la gestion des numéros de plaques d’immatriculation, entre autres.

« Agent Secret » d’Apple

L’ingénieur Ronan O Braonain est donc, depuis la fin de l’été, directement intégré aux projets spéciaux développés par la multinationale nord-américaine. Au vu du parcours professionnel détaillé sur son profil LinkedIn, l’ingénieur se qualifie lui-même comme un « agent secret ».

ronan-o-braonain-linkedin

Le CV numérique d’O Braonain sur LinkedIn (Crédit photo : linkedin.com)

Il est cependant difficile d’avancer qu’O Braonain va travailler sur ce projet de plaques connectées, puisque n’ayant passé que 5 mois chez Reviver. Malgré tout, il jouit d’une grande expérience en matière d’informatique automobile pour être passé chez Vision Fleet et BMW. Des atouts non-négligeables pour Apple qui cherche à sérieusement concurrencer Tesla et Google Car sur le segment des voitures autonomes. L’Apple Car devrait voir le jour en 2019 selon les dernière rumeurs d’Internet…

L’équipe de NouvellesPlaques.com

Source : macg.co

Article(s) lié(s)