Radars embarqués : début de la privatisation des contrôles de vitesse en Normandie

photo d'un système radar discret

En phase test dans l’Eure depuis le 24 février dernier, la privatisation des radars embarqués a été étendue sur toute la région Normandie le 1 Septembre 2017 dernier. La généralisation sur toute la France est prévue pour la fin 2017 ou début 2018. Jusque-là sans contravention, les premiers contrôles réels avec PV ont également lieu depuis cette date.

Un projet pas si nouveau

Dans une volonté d’enrayer la hausse du taux de mortalité sur la route enregistrée depuis 2014, l’ancien Ministre de l’Intérieur Manuel Valls avait déjà évoqué en 2015 la possibilité de confier les contrôles de vitesse à des sociétés privées agréées par l’État. Depuis le lancement du test, de nombreuses pétitions avec plusieurs centaines de milliers de signatures contre ces radars mobiles ont été transmises au Premier Ministre Édouard Philippe.

L’ancien Ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a confirmé le 8 Janvier 2017 que les radars mobiles embarqués transportés par les sociétés privées resteront sous la responsabilité de l’État. Les infractions constatées seront transmises automatiquement au centre de traitement des infractions routières. Dans l’objectif de rassurer les automobilistes, Bruno Le Roux a garanti que la rémunération des prestataires se fera au temps que le radar aura passé sur la route et non au nombre d’infractions relevées.

En pratique : comment cela fonctionne ?

Comme les véhicules banalisés déjà utilisés par les services de l’ordre, ces voitures discrètes seront équipées par un système infrarouge installé sur le tableau de bord et d’une caméra sous la plaque d’immatriculation avant capable de prendre des clichés sans flash.

En clair, presque plus aucune limite par rapport à la plaque avant ou arrière comme c’est le cas pour les radars fixes ou mobiles postés sur le bord de la route. Les clichés de véhicules venant d’en face et croisés sans bordure de séparation peuvent être pris, de même que ceux dépassant en excès de vitesse la voiture banalisée.

L’équipe de NouvellesPlaques.com

Article(s) lié(s)