Une plaque d’immatriculation qui vaut de l’or

plaque f1

En Angleterre, il est possible d’acheter ou de vendre son immatriculation automobile. D’après le site anglais regtransfers.co.uk, la plaque d’immatriculation « F1 » serait disponible à la vente et son propriétaire, Afzal Kahn, demanderait la modique somme de 12 millions de livres hors taxes, soit près de 14 millions d’euros.

Faire fortune en Angleterre grâce à des plaques d’immatriculation, c’est possible

Achetée en 2007 par l’homme d’affaires, Afzal Kahn (fondateur du préparateur Khan Design), pour la somme de 727 852€, ce dernier pourrait la revendre 14 millions d’euros, 11 ans après. Soit une plus-value de 1250% pour une simple plaque d’immatriculation portant l’inscription « F1 » qui fait référence, on l’imagine bien, à la catégorie reine du sport automobile qu’est la Formule 1. Mais cette plaque a une histoire bien à elle. En effet, elle existe depuis près de 108 ans et quand le business-man fît l’acquisition de cette fameuse plaque en 2007, il était loin de se douter que cette dernière en vaudrait 25 fois plus 11 ans plus tard.

Afzal Kahn avait refusé une offre d’un montant de 7,5 millions d’euros qui semblait déjà exorbitant. Bien entendu, ce business est réservé à une clientèle particulièrement richissime, et Kahn Design possède une large gamme de plaques d’immatriculation disponibles à le vente dont « 4K » à 404 000€ ou « 180 » à 112 000€.

Et en France, il est possible de personnaliser ses plaques d’immatriculation ?

En France, il est impossible de choisir le numéro de son immatriculation, c’est le système informatique de l’État qui le détermine au moment où la carte grise est saisie dans le SIV (Système d’Immatriculation des Véhicules). Une plaque d’immatriculation doit comporter différents éléments afin que celle-ci soit homologuée et conforme : à gauche doit apparaître l’eurobande sur lequel figure le drapeau de l’Union Européenne ainsi que la lettre « F » qui correspond à la France ; au centre l’immatriculation de type AA-123-AA ; et à droite le logo territorial et le numéro du département.

Si les textes personnalisés sous l’immatriculation sont tolérés (seulement si ce dernier ne gêne pas la visibilité de l’immatriculation), les autocollants plaques immatriculation sont formellement interdits comme stipulé dans l’article 10 de l’arrêté du 9 février 2009 : « Il est interdit de modifier les plaques d’immatriculation ou d’y ajouter un élément ».

L’équipe de NouvellesPlaques.com

Article(s) lié(s)