Guide pratique : Tout ce que vous devez savoir sur le nouveau contrôle technique

controle technique

Vous le savez, depuis le 20 mai dernier, le nouveau contrôle technique a fait son apparition avec des critères plus strictes et engendrant une augmentation du montant de la prestation. Nouvellesplaques.com revient sur cette nouvelle mesure et vous explique ces changements.

Quels sont les changements au sujet du contrôle technique ?

Les 6 changements les plus importants sur le nouveau contrôle technique :

  • Plus que 139 défaillances de type mineur contre 230 auparavant
  • Augmentation des défaillances majeures de 177 à 340 points, avec une obligation de réparation dans un délai de deux mois
  • En vigueur dans tous les centres techniques de France depuis le 20 mai 2018.
  • D’avantages de précautions en ce qui concerne les freins mais également les pneumatiques
  • Une visite qui dure à présent 45 minutes contre 30 auparavant, soit une augmentation de 15 minutes par visite
  • Ce qui engendre une augmentation logique du prix du contrôle technique à en moyenne 80€ et la contre-visite pourrait devenir payante

Une augmentation des points de contrôle :

En effet, avant le 20 mai dernier, le contrôle technique contrôlait 123 organes du véhicule. Il passe désormais à 131 organes vérifiés soit une augmentation de 8 contrôles. Ces vérifications donnent une liste d’environ 600 potentiels défauts contre 409 pour l’ancien contrôle technique. Désormais, le contrôle technique se divise en trois niveaux de défauts :

  • Niveau 1 : « Défaillance mineure ».  Ce niveau comporte 139 points de contrôle
  • Niveau 2 : « Défaillance majeure ». Ce palier comprend 340 points de vérification et si le véhicule démontre des défaillances, son propriétaire doit alors passer une contre-visite et a 2 mois pour mettre sa voiture en règle.
  • Niveau 3 : « Défaillance critique ». Ce niveau  présente 127 points de contrôle. S’ils ne sont pas validés, le véhicule est immédiatement immobilisé. Si le châssis est trop rouillé, les pneus trop lisses ou encore une fuite importante sous le véhicule, alors une vignette est apposée sur le pare-prise et le propriétaire a seulement 24 heures pour effectuer les réparations nécessaires.

Plus de contrôle, plus cher et plus sévère

Avant l’entrée en vigueur de ce nouveau contrôle technique, une visite coûtait environ 60€ pour maintenant atteindre une moyenne de 80€. Cette augmentation de tarif est due au temps passé par le contrôleur sur la voiture avec une augmentation de 15 minutes par visite. De plus, d’après une information relayée par Caradisiac, le taux de contre-visites a explosé chez Dekra, l’un des leaders du secteur en France. En effet, une augmentation de 23% de contre-visites a été constatée depuis le 20 mai 2018. Il faut savoir également que vos plaques d’immatriculation sont l’un des points de contrôle et si un défaut est constaté, il entraîne automatiquement une contre-visite.

L’équipe de NouvellesPlaques.com

Article(s) lié(s)