8 conseils lors de l’achat d’un véhicule d’occasion

voiure à vendre

Lors de l’achat d’un véhicule d’occasion, il est préférable de s’armer de prudence et de ne surtout pas se précipiter. Les arnaques, qu’elles soient sur internet ou chez certains garagistes véreux, sont courantes et c’est pour cela qu’il est très important de bien préparer sa recherche.

1. Préparer sa recherche de voiture d’occasion :

Le plus important, avant de se lancer dans la recherche de la voiture idéale, est de réunir les critères et vos exigences. La marque, le modèle, le kilométrage, l’énergie et bien entendu, une fourchette correspondant à votre budget. Dans le cas où vous avez besoin d’un financement, consultez les établissements bancaires avant de vous lancer dans la recherche.

2. Se méfier des annonces trop alléchantes

Vous tombez sur une annonce sur internet et c’est la voiture parfaite. Elle remplit tout vos critères et vous n’en revenez pas car jamais vous n’auriez imaginé qu’une telle occasion se présente au moment où vous cherchez à acheter un véhicule. Alors vous répondez à l’annonce par mail car il n’y a pas de numéro de téléphone. Quelques heures plus tard, vous recevez un courriel dans lequel le vendeur vous explique sa situation, qu’il est à l’étranger, et qu’un transporteur entrera en contact avec vous, etc … Ce n’est pas la voiture parfaite, c’est l’arnaque assurée.

3. Privilégier les professionnels de l’automobile aux particuliers

Certes, les prix sont souvent plus élevés chez les professionnels que parmi les annonces entre particuliers. La plupart des professionnels sont des revendeurs et les garanties qu’ils fournissent peuvent vous permettre de repartir avec l’esprit tranquille, sans la boule au ventre que l’embrayage vous lâche dans le premier rond point. C’est le prix de la tranquillité.

4. Ne pas se précipiter pour acheter

Ne jamais effectuer son achat dans l’urgence, c’est la règle d’or. Prévoyez quelques jours devant vous pour organiser votre recherche. Si un véhicule vous intéresse sur internet, contactez le vendeur afin de fixer un rendez-vous pour ainsi voir le véhicule et effectuez un essai. Vous avez souvent la possibilité, à la fin de votre rendez-vous, de laisser un chèque de réservation qui vous permettra de bloquer le véhicule. Attention : en cas de réservation, pensez à demander un reçu.

5. Vérifier l’historique du véhicule

Il est important de connaître le nombre de révisions et les réparations effectuées sur le véhicule. Par exemple, si le kilométrage excède les 100 000 kms et que la courroie de distribution n’a jamais été faite, elle sera probablement à prévoir dans les prochains mois. Pensez également à contrôler les kilométrages sur les différentes révisions pour vérifier si son évolution est logique et comparez les numéros de série entre la voiture et la carte grise. Profitez-en pour vérifier que le numéro d’immatriculation du certificat d’immatriculation concorde avec les plaques d’immatriculation.

6. Fuir les annonces des pays étrangers

En particulier les véhicules en provenance de l’Allemagne, de la Belgique ou encore de l’Italie. Dans ces pays, il n’est pas rare de voir des voitures au kilométrage trafiqué ou des éléments de la carrosserie du véhicule retouchés ou changés suite à un accident ou un violent choc. C’est pourquoi, si vous tombez sur ce genre d’annonces où le kilométrage peut paraître louche, il y a quelques petits détails qui peuvent attirer votre attention : l’usure du volant, des pédales ou l’aspect visuel du moteur.

7. Se faire accompagner d’une personne avisée

L’idéal est d’avoir dans son entourage une personne ayant des connaissances sur les véhicules. Pas forcément un mécanicien ou un passionné d’automobile, mais quelqu’un qui sera en mesure d’observer le véhicule en votre compagnie et deux avis valent mieux qu’un. Cette personne pourra aussi vous rassurer et vous aider à vous lancer ou non dans l’achat du véhicule.

8. Examiner les liquides

Après avoir contrôlé les dernières factures des révisions, vous pouvez ouvrir le capot afin d’effectuer quelques contrôles. Dans un premier temps, vérifiez s’il y a une étiquette collée autour d’un des câbles pour contrôler le kilométrage de la dernière révision pour le comparer à celui de la facture. Ensuite, effectuez quelques contrôles de routine comme le niveau du liquide de refroidissement et le niveau d’huile. Si l’huile est trop foncée, cela veut dire que le véhicule a besoin d’être révisé.

L’équipe de NouvellesPlaques.com

Article(s) lié(s)