Partir en vacances avec des vélos sur le véhicule

Beaucoup d’entre vous s’apprêtent à partir en vacances avec des vélos arnachés à leur véhicule. Voici quelques règles importantes à connaître pour respecter les règles de sécurité sur nos routes :

Le porte-vélos de toit : il permet de fixer jusqu’à 3 vélos sur le toit de votre véhicule. C’est peut-être l’un des systèmes de transport les moins coûteux car pour seulement quelques dizaines d’euros on peut se procurer deux barres de toit et un support pour un vélo.

Vélo sur boule d’attelage : dans ce système, les vélos sont suspendus à une barre elle-même fixée, grâce à un socle, à la boule et la plate-forme elle aussi suspendue. La législation impose de ne pas suspendre plus de 4 vélos. Pour ceux qui utiliseront ce système d’attelage, attention à ne pas dépasser la charge limite autorisée.

Coffre ou hayon : Les porte-vélos installés sur les coffres de véhicules ou fixés aux hayons ne peuvent prétendre à transporter plus de trois bicyclettes.

Ce qu'il ne faut pas faire !

Ce qu'il ne faut pas faire !

Plaque lisible : OK !

Plaque lisible : OK !

IMPORTANT : Si vous optez pour cette dernière solution, les plaques d’immatriculation du véhicule doivent rester visibles et doit être conforme (une plaque écrite au feutre sur un carton ou une planche est interdite). En cas de défaut, il peut vous en coûter 135 € d’amende (Art R 317-8 du code de la route).

Sur ces bons conseils, nous vous souhaitons de bonne vacances…

L’équipe de Nouvellesplaques.com

Angoulême : pris avec de fausses plaques pour éviter les PV !

Nous vous faisions part il y a quelques semaines d’un test effectué auprès des professionnels de l’automobile (dont notre site Nouvellesplaques.com) par le magazine AutoPlus pour faire fabriqué de fausses plaques d’immatriculation : le constat était malheureusement désastreux avec une réelle  facilité d’obtenir une doublette sans passer par le réseau parallèle. Dans la réalité de tous les jours, cela se concrétise par des histoires comme celle-ci :

Ce sont nos confrères du quotidien La Charente Libre qui nous rapporte cette histoire qui malheureusement à tendance à se banaliser. En effet, selon les forces de l’ordre de la municipalité, il y a près d’une plainte par semaine au commissariat d’Angoulême. Des automobilistes qui reçoivent des PV pour des infractions qu’ils n’ont jamais commises. La faute aux fausses plaques.

Cette fois, les policiers de la patrouille ont eu l’œil en contrôlant jeudi soir, vers 22h15, rue de Périgueux à Angoulême un automobiliste de 29 ans, au volant d’une Citroën Saxo, immatriculée GH… Sauf que sur la carte grise, il était écrit GB. Le jeune homme a reconnu qu’il avait volontairement modifier ses plaques, pour éviter les PV.

Résultat, encore une usurpation de plaque d’immatriculation, qui font courir au contrevenant une amende qui peut grimper jusqu’à 1500 € avec comparution devant la justice. Son véhicule a été bien sûr immobilisé et il devra refaire ses plaques d’immatriculation.

L’équipe de NouvellesPlaques.com

Source : http://www.charentelibre.fr

Plaque immatriculation du jour

Sachez que vous pouvez suivre grâce à notre blog, l’évolution des numéros des plaques d’immatriculation au fil des mois afin d’éviter les combinaisons de lettres désagréables telles que « PD« , « PQ« , « WC« , etc…

En effet, avec une moyenne de 35 000 éditions de cartes grises par jour via le nouveau Système d’Immatriculation des Véhicules (SIV), il est quasi impossible de suivre l’évolution des numéros d’immatriculation au quotidien.

C’est pourquoi en tant que professionnel automobile de la plaque d’immatriculation nous suivons tous les jours l’évolution des numéros afin de vous faciliter la tâche.

N’oubliez pas que vous pouvez commandez vos plaques minéralogiques en même temps que votre certificat et que vous pouvez obtenir jusqu’à 50% sur votre jeu de 2 plaques plexiglas ! Pour cela, il suffit de taper NPLAQUE dans notre configurateur de plaque immatriculation.

L’équipe de Nouvellesplaques.com

Les Grecs se séparent massivement de leur voiture :

Vous n’êtes pas sans savoir que l’Europe, et le monde en général connaissent une grave crise économique. Beaucoup de pays subissent de violentes politiques de rigueur afin de se sortir tant bien que mal de cette situation délicate. La Grèce est sans nul doute le pays le plus représentatif de cette situation, cela entraine notamment beaucoup de conséquences très inattendues

Une situation dramatique :

En effet, des milliers de Grecs font la queue devant les bureaux des impôts afin de rendre leurs plaques d’immatriculation. Face à l’augmentation massive des impôts et taxes sur les véhicules, beaucoup de Grecs ne peuvent plus payer ils ont donc choisis de rendre leurs plaques. Déjà plus 75 000 plaques ont déjà étaient rendus depuis le début de l’année 2013 !

Beaucoup de Grecs vont donc se contenter d’un seul véhicule au lieu de deux ou carrément se déplacer uniquement par les transports en commun.

Les Grecs rendent leurs plaques d’immatriculation et leurs voitures

Plaque d'immatriculation en Grèce

La stratégie de l’état visant à augmenter les impôts et les taxes montre clairement ses limites. Elle serrait même contre-productive au final, car une perte de 75 000 véhicules c’est beaucoup d’argent perdu pour les caisses de l’état.

L’équipe de nouvellesplaques.com