La Libye essaye d’oublier Kadhafi jusque dans ses plaques d’immatriculation

Cela fait maintenant plus d’un an que le Colonel Kadhafi a été assassiné et que la Libye est entrée dans une nouvelle ère. Beaucoup de Libyens essayent de passer à autre chose et d’oublier un homme qui les a gouvernés d’une main de fer pendant plus de quatre décennies. Ce désir d’oublie peut prendre des formes inattendues. C’est notamment le cas pour les plaques d’immatriculation.

En effet, un grand nombre de Libyens dégradent volontairement leurs plaques d’immatriculation afin d’effacer ce qui pour eux est un symbole de l’ère Kadhafi. Il s’agit de la mention « Jamahiriya (العربية)» apposée sur toutes les plaques d’immatriculation libyenne.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=MkQjINagJBo

Ce terme signifie «État des masses » et est la forme gouvernementale (république pour la France) mise en place par Kadhafi pendant sa dictature. Ce terme étant la création de Mouammar Kadhafi, un grand nombre de Libyens ne veulent plus le voir. Voilà donc une autre conséquence inattendue de la chute de Kadhafi.

L’équipe Nouvellesplaques.com

Source :

http://www.youtube.com/watch?v=MkQjINagJBo

Les Mythes autour des radars automatiques sont-ils vrais ?

Vous vous êtes surement déjà demandé, un jour… est-ce qu’un oiseau en vol peut activer un radar automatique ? Est-il possible de rouler tellement vite que le radar n’a pas le temps de vous flasher ? Ou bien encore est-ce que c’est possible d’utiliser des astuces pour cacher son numéro de plaque d’immatriculation des radars? L’émission de télévision MythBusters a testé ces différents mythes pour vérifier s’ils sont « bidon » ou pas.

Le moins que l’on puisse dire c’est que les résultats sont pour le moins surprenants. Vous pouvez voir l’émission en question sur les vidéos suivantes.

Partie 1 : Indisponible (MàJ le 24/10/2016)

Partie 2 :http://www.dailymotion.com/video/x97oov_dejouer-un-radar-avec-un-cache-plaq_auto#.UMXFEYMlnoJ

Partie 3 : http://www.dailymotion.com/video/x97p0n_mythbusters-un-radar-peut-il-flashe_auto#.UMXFKIMlnoJ

IMPORTANT : Nous vous rappelons que cacher son numéro d’immatriculation de quelques manières que ce soit est interdit par le Code de la Route.

L’équipe Nouvellesplaques.com

Fraude à la Loterie des plaques d’immatriculation !

Comme nous vous l’avions déjà indiqué dans un article précédent, les autorités chinoises ont mis en place un système de loterie pour l’attribution de nouvelles plaques d’immatriculation dans la ville de Pékin. Ce système vise à réduire le nombre de nouveaux véhicules en circulation afin de limiter le trafic et les embouteillages monstres de la ville.

Le taux de réussite de la première loterie en janvier 2011 était de 9,39%, désormais le nombre de participants est six fois plus élevé avec autant de gagnants. Rendant ainsi les chances de victoire incroyablement mince.

Cependant, les internautes chinois ont relevé des anomalies dans la loterie. De mai à novembre 2012, le nom Liu Xuemei avait un taux de réussite incroyablement élevé avec 26,7% de réussite. Ce résultat est d’autant plus suspicieux lorsque l’on sait que Liu Xuemei est le nom de la vice-directrice du département de gestion des véhicules et des conducteurs du Bureau de Transport du Ministère …

Des explications douteuses :  les autorités répondent que c’est une simple coïncidence, que le nom de Liu et Xuemei est très rependu dans le pays, et qu’il est très courant d’avoir les mêmes noms . Ces Liu Xuemei ont d’ailleurs chacun un numéro différent. Bien loin de régler les problèmes d’embouteillage, cette loterie exaspère beaucoup de Chinois et, si en plus des soupçons de fraude commencent à naitre, cela ne va pas s’arranger.

L’équipe de Nouvellesplaques.com

PVE : une solution pour endiguer les « doublettes » ?

Selon les chiffres publiés par le gouvernement, il y aurait aujourd’hui en circulation en France un grand nombre de « doublettes », c’est à dire de fausses plaques d’immatriculation, nombre qui a considérablement augmenté ces dernières années.

D’après nos confrères du Figaro, le Ministère de l’Intérieur a la ferme intention de s’attaquer au problème avec la mise en place très prochainement d’un nouveau système de procès-verbal électronique (PVE) permettant aux policiers de dresser un procès-verbal sur une tablette électronique synchronisée avec le fichier des plaques d’immatriculation.

Ce système permet de croiser un numéro de plaque et le type de véhicule d’origine (couleur, modèle, etc.). L’arnaque sera vite détectée et l’automobiliste, dont le numéro de plaque a été usurpé, protégé. Si le numéro d’immatriculation ne correspond pas au type du véhicule enregistré, cela signifiera qu’il y a usurpation de plaque et éventuellement que le véhicule est volé.

Ce système d’inscrit dans une politique de lutte durable contre le fléau des fausses plaques d’immatriculation.

L’équipe de Nouvellesplaques.com